AccueilAccueil>Présentation

Présentation

Les Cordeliers, un centre de recherche

Le Centre de Recherches des Cordeliers (CRC) est situé au 15 rue de l'Ecole de Médecine dans le 6e arrondissement de Paris. Il a été créé en 2007 sous la direction et grâce à l'impulsion du Professeur Hervé Fridman1, spécialiste de l'immunologie clinique, sous la tutelle conjointe  de l'Institut National de la Santé et de la recherche médicale (Inserm) de l'Université Pierre et Marie Curie, de l'Université Paris Descartes et en relation avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et l'Ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE).

 Un laboratoire du CRC
Un laboratoire du CRC (photo inserm)

Dirigé actuellement par le Professeur Pascal Ferré2, spécialiste du métabolisme énergétique, le CRC regroupe quatre cent cinquante personnes au sein de seize équipes réparties dans deux départements, "Physiologie et physiopathologie" et "Cancer, immunité, immunopathologie". Ces équipes explorent les grandes fonctions de l'organisme, métabolisme, circulation, excrétion, vision, immunité et les organes impliqués, de la dent au rein en passant par les cellules immunes, les vaisseaux, le foie, le tissu adipeux, le pancréas endocrine, l'oeil et l'intestin. Les pathologies qui en découlent, maladies vasculaires, immunitaires, cancer, résistances aux médicaments, diabète, obésité, malformations dentaires et osseuses sont étudiées dans des modèles animaux mais également chez l'homme grâce à la présence de nombreux chercheurs hospitalo-universitaires en relation étroite avec les hôpitaux parisiens. Le CRC accueille de plus une équipe spécialisée dans les sciences de l'information médicale. La relation étroite entre recherche fondamentale et recherche clinique est une caractéristique marquante du CRC avec des innovations dans le domaine des biomarqueurs, la production de protéines à usage thérpeutique ou des traitements endocriniens.
La mutualisation des moyens a permis, avec l'aide des tutelles mais également de la région Ile-de-France, l'élaboration de plates-formes technologiques performantes, exploration fonctionnelle du petit animal et transgénèse, centre de biochimie et de génotypage, centre d'imagerie cellulaire et de cytométrie, toutes accréditées ISO 9001 et ouvertes à des utilisateurs extérieurs.

 
Microscope confocal au centre d’imagerie cellulaire (photo Inserm)
Le CRC bénéficie d'un environnement académique de premier plan puisqu'il est adossé à trois des plus grandes universités françaises, l'Université Pierre et Marie Curie (Communauté Sorbonne Université) et les Universités Paris Descartes et Denis Diderot (Communauté Sorbonne Paris Cité).
 
Le CRC participe activement à la formation académique en accueillant 75 doctorants venant de huit écoles doctorales et 50 post-doctorants de 20 nationalités différentes. Des étudiants de niveau BTS, Licence, Master 1 et 2 sont également accueillis chaque année.
De plus, de jeunes lycéens et collégiens ("Chercheurs en herbe") et élèves du primaire ("Destination labo") viennent tout au long de l'année découvrir la recherche.

Ilôt de Langherans  montrant les cellules productrices d'insuline en rouge
(photo Inserm prise au Centre de Recherche des Cordeliers)

1http://histoire.inserm.fr/les-femmes-et-les-hommes/wolf-herve-fridman

2http://histoire.inserm.fr/les-femmes-et-les-hommes/pascal-ferre

Les Cordeliers, un lieu historique

 Le Couvent des Cordeliers pendant la période médiévale, adossé à l'enceinte de Philippe Auguste. Le fossé qui borde l'enceinte est l'actuelle rue "Monsieur le Prince", précédemment rue des "Fossés Monsieur le Prince"

Le Centre de Recherche des Cordeliers est installé dans le cœur académique de Paris sur un lieu d'Histoire. Au début du 13ème siècle, le roi Louis IX (Saint-Louis) offre des champs de vigne bordés par l’enceinte du roi Philippe Auguste aux frères prêcheurs de Saint-François : les Cordeliers, ainsi nommés à cause de la corde qui ceint leur robe monastique. Du 13ème au 16ème siècle, un couvent est construit qui compte une église, deux cloîtres, des jardins et un vaste réfectoire, seul bâtiment qui subsiste aujourd'hui. Cette communauté des Cordeliers sera un centre d’enseignement renommé en concurrence avec les collèges religieux  situés tout autour comme le collège des Jacobins ou le  collège des Bernardins. Au moment de la révolution française en  1789, le couvent des Cordeliers est le lieu de rassemblement du "Club des Cordeliers, Société des amis des droits de l'homme et du citoyen" où s'illustrent Danton, Marat et Camille Desmoulins.
En 1795, la nouvelle Ecole de médecine et son hospice sont installés dans le cloître. A partir de 1872, les bâtiments sont démolis pour faire place à l’école pratique de la faculté de médecine de Paris. Ces locaux, qui appartiennent dès 1875 à la ville de Paris, ont été dévolus en 1970 à l’Université. A l'heure actuelle, l'enseignement médical des  Universités Pierre et Marie Curie et Paris Descartes continue à être dispensé sur le site des Cordeliers. 
Entre tradition et modernité, Bienvenue au Centre de Recherche des Cordeliers

Le cloître actuel et son jardin

 

 Le cloître actuel
 
Le réfectoire, dernier vestige du Couvent des Cordeliers
 

Le CRC un centre d’excellence

La qualité de la recherche qui s'effectue au CRC est attestée par les publications mais également par la participation de nombreuses équipes aux réseaux d'excellence, Institut Hospitalo-Universitaire, Laboratoire d'excellence, Site de Recherche Intégrée sur le Cancer (programme Inca), aux contrats et réseaux européens, par la reconnaissance de la Fondation pour la Recherche Médicale et par les très nombreuses collaborations scientifiques sur les cinq continents.


 

Les Outils