AccueilAccueil>La recherche>Les équipes>Dominique GAUGUIER

Régulations épigénétiques et environmentales des phénotypes complexes

Les résultats des études récentes d'association génétique ont fait progresser notre connaissance de l'étiologie complexe des maladies humaines les plus communes. Même si de nombreux loci de susceptibilité ont été identifiés, ils n'expliquent qu'une fraction limitée du risque de maladie. De plus, la fonction biologique des gènes candidats à ces loci est souvent mal connue. Les régulations épigénétiques et environnementales, ainsi que les interactions entre gènes et environnement, jouent un rôle important dans ces maladies. Au cours des dernières années, les projets de recherche de l’équipe ont utilisés les développements technologiques en génétique et génomique fonctionnelle, qui ont permis l’application des nouveaux concepts de biologie des systèmes dans des modèles de maladies cardio-métaboliques (diabète de type 2, hypertension essentielle, obésité, dyslipidémie), pour identifier les gènes de susceptibilité et caractériser les réseaux fonctionnels et biomarqueurs associés. L’utilisation par l'équipe de technologies modernes de génomique fonctionnelle (métabolomique, transcriptomique), de la statistique génétique, de la bioinformatique et des données de séquence génomique ont permis de générer de nouvelles hypothèses concernant la fonction des gènes et des biomarqueurs associés à une résistance ou une sensibilité accrue aux maladies cardio-métaboliques.

Le thème central de notre recherche est l'étude des mécanismes moléculaires impliqués dans les régulations épigénétiques et les interactions entre gènes et environnement rencontrées dans maladies multifactorielles chez l'Homme, et la caractérisation des fonctions biologiques aux niveaux de l'organisme entier, des organes et des cellules. Notre recherche s’appuie sur de nouveaux concepts de biologie des systèmes et combine des études génomiques et physiologiques, initialement dans des modèles animaux, où les facteurs environnementaux sont contrôlés, et dans les systèmes cellulaires, suivies par des études chez l’Homme. Les projets en cours portent sur l’étude du rôle étiologique de mécanismes épigénétiques et du flore bactérienne intestinale dans la régulation de phénotypes complexes, avec un accent particulier sur les facteurs de risque aux maladies cardio-métaboliques. Le séquençage du microbiote intestinal et le profilage métabolomique (en RMN et spectrométrie de masse) sont effectués pour tester l'existence de changements, à la fois dans l'architecture et la fonction de la flore intestinale dans les modèles de maladies cardio-métaboliques et chez des patients. En parallèle, l’implication de mécanismes épigénétiques dans l’étiologie des maladies cardio-métaboliques est testée par analyse de données de séquençage des ARN messagers de plusieurs organes pour déterminer l’existence de gènes montrant une transmission préférentielle des allèles maternels ou paternels.

Les résultats de notre recherche fourniront des éléments importants pour mieux comprendre le rôle étiologique de mécanismes épigénétiques et de la flore microbienne intestinale dans ;a susceptibilité génétique aux maladies cardio-métaboliques.

L'équipe est engagée dans des programmes de recherche internationaux (www.euratrans.eu; www.metacardis.eu) et participe à l'Institut de Cardiométabolisme et de Nutrition (www.ican-institute.org).

 Responsable de l’équipe : Dominique GAUGUIER (Dr)

Membres de l’équipe : Francoise HOMO-DELARCHE (Dr), Noémie PEAN (Dr).
Lyamine HEDJAZI (Ing), Aurélie LE LAY (Ing).
François BRIAL (Post-Doc).

Adminstration : Valérie RESVE

Contact : 33 (0)1 44 27 71 56

Publications sélectionnées :

  • Atanur S, Garcia Diaz A, Maratou K, Sarkis A, Rotival M, Game L, Tschannen MR, Kaisaki PJ, Otto GW, Chun John Ma M, Keane TM, Hummel O, Saar K, Chen W, Guryev V, Gopalakrishnan K, Garrett MR, Joe B, Citterio L, Bianchi G, McBride M, Dominiczak A, Adams DJ, Serikawa T, Flicek P, Cuppen E, Hubner N, Petretto E, Gauguier D, Kwitek A, Jacob H, Aitman TJ. Genome sequencing reveals loci under artificial selection that underlie disease phenotypes in the laboratory rat. Cell 154(3):691-703 (2013)
  • Rat Genome Sequencing and Mapping Consortium. Combined sequence-based and genetic mapping analysis of complex traits in outbred rats. Nature Genetics 45(7):767-75 (2013)
    The STAR consortium. SNP and haplotype mapping for genetic analysis in the rat. Nature Genetics 40(5):560-566 (2008)
  • Woon PY, Kaisaki PJ, Braganca J, Bihoreau MT, Levy J, Farrall M, Gauguier D. Polymorphisms in aryl hydrocarbon receptor nuclear translocator-like (Arntl, Bmal1) are associated with Type 2 diabetes and hypertension. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 104(36):14412-14417 (2007)
  • Dumas ME, Wilder SP, Bihoreau MT, Barton RH, Fearnside JF, Argoud K, D’Amato L, Wallis RH, Blancher C, Keun HC, Baunsgaard D, Scott J, Grove Sidelmann U, Nicholson JK, Gauguier D. Direct quantitative trait locus mapping of mammalian metabolic phenotypes in diabetic and normoglycemic rat models. Nature Genetics 39(5):666-672 (2007)

Voir toutes les publications

Lien vers PubMed 

Les Outils